Actualités et événements

Supervizor est dans Le Figaro Magazine

by margaux oren on 7 novembre 2016

Extrait de l’article rédigé par Ghislain de Montalembert – Le Figaro Magazine, 14 octobre 2016 

Comme beaucoup de dirigeants d’entreprise, Karine Charbonnier a le sentiment d’être une cible de choix. Présumé coupable, le patron, en France, reste un individu suspect. « Le fisc aurait facilement tendance à considérer que tous les entrepreneurs sont plus ou moins des fraudeurs en puissance », estime Cyrille de Gastines, cocréateur, avec Alban Clot, de Supervizor, un logiciel qui fait un carton auprès des entreprises, que celles-ci soient des PME ou des grands groupes du CAC 40. Supervizor leur permet de traquer de façon automatisée les erreurs comptables susceptibles de générer des redressements fiscaux, calvaires des chefs d’entreprise. « La complexité fiscale est devenue telle qu’il est difficile, notamment pour les PME, de ne pas tomber dans les mailles du filet, explique Cyrille de Gastines. Savez-vous par exemple que l’on peut récupérer la TVA sur  les voitures de fonction uniquement lorsqu’elles ne disposent pas de siège à l’arrière, car, sinon, elles sont considérées comme des véhicules d’agrément ? Et que la TVA sur les bourriches d’huîtres est de 10 % si les coquillages sont fermés… mais de 20 % s’ils sont ouverts ? » Voilà des mois que le gouvernement promet aux chefs d’entreprise un choc de simplification. Mais l’administration a un travers : elle se nourrit de la complexité ambiante. Au lieu d’alléger les règles qui pèsent sur le dynamisme des entreprises, elle les accroît, comme elle s’apprête à le faire avec l’instauration de la retenue à la source. Déjà collectrices de la TVA, les entreprises vont désormais devoir collecter l’impôt sur le revenu pour le compte de l’Etat. Une perspective qui les inquiète au plus haut point, tant cette réforme générera des complexités nouvelles. « On va vers une catastrophe annoncée, c’est beaucoup trop compliqué, confiait récemment Pierre Gattaz, le patron du Medef,a u micro de RTL. Arrêtons de mettre en place des dispositifs anxiogènes. »

Share this post:
margaux orenSupervizor est dans Le Figaro Magazine